Le Ballet Blanc, Le nouvel envol parfumé REPETTO

Publié par INCENZA Parfumerie le

De la Ballerine au Ballet, il n’y a qu’un pas… ou presque.

Repetto, le nom qui résonne comme la référence absolue en matière de ballerines, a tracé son sillon à travers l’univers du luxe à la Française.
Après « pointes et demi-pointes », les ballerines de ville déclinées à l’infini, le prêt-à-porter et la maroquinerie, la maison Repetto s’ouvre à la parfumerie sélective en 2014 avec son Eau de toilette Florale boisée musquée au nom éponyme.

Quelques pas de deux plus tard, Repetto l’eau de parfum en 2014 et Repetto l’Eau Florale en 2015 naissent, à un an d’intervalle, respectant toujours l’ADN floral de l’Eau de toilette sur lesquelles des variations boisées, fruitées et musquées jouent la partition de la douceur.

La Fragrance :

2017. Nouvelle année, nouvel hommage à la danse. Aussi doux et duveteux qu’un cygne, aussi léger qu’un tutu, Le Ballet Blanc dans sa chorégraphie de notes orchestrées par Juliette Karagueuzoglou, Sophie Labbe et Nicolas Beaulieu prend son envol sous le signe de la gourmandise.
La mûre zestée de mandarine se dévoile avant que la pivoine et le jasmin sambac n’exhalent leurs accords floraux laissant dans son sillage cotonneux, les accords d’ambre gris, et de musc blanc.


Le Flacon :

Les ailes givrées apposées au flacon, et le ruban de satin blanc noué au col, évoquent sans détour Le Lac des Cygnes (Tchaïkovski - 1875-1876).
Rond comme ses prédécesseurs, et rose encore, le flacon de l’eau de toilette Le Ballet Blanc est une invitation à la rêverie.

La communication :

Il ne fallait pas moins qu’une chorégraphie mise en scène par Sébastien Bertaud (chorégraphe et danseur), pour dévoiler une pièce néo-classique exécutée par Marion Barbeau et Mickaël Lafon, et exprimer cette nouvelle émotion.

Une partition légère et enlevée à découvrir ici dans le film ci-dessous. Découvrez également d’autres films sur notre Chaine youtube Incenza.